Blog posts

Une introduction au jeûne intermittent !

Une introduction au jeûne intermittent !

En Vedette, jeune intermittent, la santé, perte de poids, poids

Bienvenue sur une série de blogs sur le jeûne intermittent !  Ce premier blog est une introduction au concept de jeûne intermittent. Il sera suivi d’autres blogs sur les travaux de recherche actuels ou encore sur des idées de recettes et des plans de menus !

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent est l’une des dernières tendances en matière de perte de poids, mais certains le voient comme bien plus qu’un simple régime.  Un certain nombre d’études établissent un lien entre le jeûne intermittent et une meilleure santé, tout en faisant valoir son potentiel à ralentir le processus de vieillissement.

Le jeûne intermittent consiste à suivre un schéma alimentaire basé sur le principe de la limitation du nombre de repas que l’on prend par jour.

L’objectif est d’augmenter la durée entre les repas (appelée jeûne).  Vous pouvez naturellement être à jeun pendant 10 heures si vous ne mangez pas entre le dîner et le petit-déjeuner le jour suivant.  Le jeûne intermittent permet de passer à l’étape suivante en prolongeant cette durée de quelques heures, par exemple en repoussant votre petit déjeuner à 10 heures, ou même en repoussant votre prochain repas à l’heure du déjeuner. Ce n’est pas plus compliqué que cela !  Il s’agit généralement de sauter un ou deux repas (d’où la perte de poids !) sans imposer de restrictions sur ce que vous pouvez manger aux heures de repas.

Types de jeûne intermittent

16/8.  Cela implique de jeûner pendant 16 heures et d’avoir ensuite une fenêtre de 8 heures pour manger.  Par exemple, sauter le petit déjeuner, déjeuner à 13 heures et dîner avant 20 heures.  Il n’y a pas d’heure fixe pour manger et jeûner, à condition de respecter la fenêtre de 16 heures de jeûne.

Le jeûne journalier alternatif.  C’est plus difficile !  Il s’agit en fin de compte de jeûner complètement pendant un jour et de manger “normalement” le lendemain.

5/2.  Il s’agit d’une forme adaptée et plus douce de jeûne alterné qui vous permet de manger très légèrement pendant deux jours de jeûne, de 500 à 800 calories. Vous mangez ensuite “normalement” les 5 autres jours.  Ce type d’approche peut également être combiné avec l’approche 16/8, en consommant vos 500-800 calories pendant une fenêtre de 8 heures.

Avantages du jeûne intermittent

Poids.  On finit naturellement par manger moins, en sautant des repas et en grignotant moins, ce qui aide à la gestion du poids.
La flexibilité.  Il y a un élément de flexibilité avec le jeûne intermittent qui est très attrayant.  Il n’est pas nécessaire de le suivre tous les jours et peut être facilement adapté à votre mode de vie.
La santé.  Le jeûne intermittent est associé à une amélioration de la santé.  Nos cellules et nos tissus fonctionnent plus efficacement après une période de jeûne. Les recherches actuelles indiquent que cela pourrait être lié à une amélioration de la fonction des cellules souches.

Que sont les cellules souches et pourquoi sont-elles importantes ?

 Les cellules souches fournissent de nouvelles cellules à l’organisme au fur et à mesure de sa croissance, remplaçant des cellules spécialisées (par exemple des cellules du foie et du tube digestif) qui ont été endommagées. Elles assurent le fonctionnement efficace de l’organisme! 

Est-il plus efficace que d’autres régimes alimentaires ?

Il ne semble pas être plus efficace que d’autres régimes pour perdre du poids.  Tous les régimes fonctionnent lorsqu’ils sont suivis, qu’ils soient pauvres en calories, en glucides, en graisses, cétogène … l’astuce est alors de pouvoir suivre une approche diététique à plus long terme et de ne pas reprendre du poids.

Cependant, la flexibilité et le fait de ne pas devoir suivre un régime tous les jours peuvent faire du jeûne intermittent un choix approprié pour les personnes qui doivent suivre un régime à “plein temps”.

Le surpoids pose des problèmes de santé, c’est pourquoi tout régime qui favorise la perte de poids contribue à améliorer la santé.   Le jeûne intermittent apporte-t-il une amélioration supplémentaire de la santé ? Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer si le jeûne intermittent stimule réellement nos cellules souches !

Certaines personnes devraient-elles éviter le jeûne intermittent ?

Toute personne souffrant d’une maladie qui nécessite des repas réguliers, comme les diabétiques de type 1, ainsi que les personnes se trouvant à certaines étapes de la vie comme l’enfance, l’adolescence et la grossesse, ne devraient pas suivre un jeûne intermittent.

Il n’est pas non plus recommandé aux personnes ayant des antécédents de troubles alimentaires qui ont également besoin de repas structurés et d’heures de repas régulières.

Je ne recommande pas non plus le jeûne intermittent ou le saut de repas juste avant une séance de sport intensif !  La souplesse du jeûne intermittent vous permet de faire le plein d’énergie avant (et après) votre sport et de faire votre séance de jeûne plus tard dans la journée.

Vous avez peut-être vu en ligne que le jeûne à long terme risque de réduire la vitesse à laquelle vous brûlez de l’énergie, et de provoquer une prise de poids lorsque vous mangez ensuite “normalement”.  Cela ne s’applique pas au jeûne intermittent, car le jeûne est “intermittent” !  Il n’y a pas de preuve d’un lien entre le jeûne intermittent et une réduction permanente des besoins énergétiques.  Le problème est plus “psychologique”, sauter un repas peut entraîner une surconsommation au repas suivant.  C’est pourquoi vos repas devraient être riches en fibres, protéines et autres nutriments afin de vous aider à gérer votre faim et votre appétit !

L’avis de Charlotte

Je suis une adepte du jeûne intermittent pour le contrôle du poids et je suis vraiment intéressée par les recherches en cours sur ses avantages pour la santé.  J’aime la souplesse de l’approche – en tant que personne n’ayant jamais vraiment pris de petit déjeuner, j’ai eu tendance à pratiquer un jeûne intermittent à 16/8 naturellement.

Il convient de souligner que la qualité et la quantité des repas pris les jours où vous ne jeûnez pas sont également importantes, en particulier si votre objectif est de perdre du poids.  Si vous mangez trop les autres jours “normaux”, vous ne perdrez pas de poids !   Pour votre santé, vous devriez également chercher à manger des aliments nutritifs après la période de jeûne – des protéines de bonne qualité (animales ou végétales), des céréales complètes, des noix, des graines, des légumes et des fruits, plutôt que des repas rapides et des boissons sucrées !

Le jeûne intermittent est l’une des nombreuses stratégies que j’utilise dans ma boîte à outils de “contrôle du poids”.  Il peut être combiné avec d’autres régimes et vous pouvez choisir quand vous voulez le suivre.  Je n’y trouve que des avantages !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

5 + douze =